Tout savoir sur les gélifiants utilisés en pâtisserie

Les gélifiants et leur utilisation (gélatine, pectine, agar-agar)

Vous êtes nombreux à me poser des questions sur les gélifiants, comment les utiliser, les remplacer etc. J’ai donc préparé un petit dossier qui récapitule les principaux gélifiants utilisés en pâtisserie et leur utilisation.

Quel que soit le gélifiant que vous utilisez, il est important de bien le doser et cela passe avant tout par l’utilisation d’une balance de précision. Ça ne coûte pas très cher et cela vous évitera un mauvais dosage.

 

La gélatine :

Origine :

La gélatine est le gélifiant le plus courant. D’origine animale elle est fabriquée à partir d’os, peaux et arrêtes de porcs, bœufs et poisson. C’est pour cette raison que beaucoup cherchent à la remplacer, malheureusement ce n’est pas toujours possible.
Si vous ne consommez pas de porc ou de viande en général, vous pouvez vous rabattre sur la gélatine de poisson (désodorisée je vous rassure) qu’on trouve facilement sur internet sous forme de poudre.

La puissance de la gélatine est calculée en degré bloom : de 80 à 300, cela permet de déterminer si votre gélatine gélifiera peu ou beaucoup votre préparation. La plus courante est la 200 bloom (ou qualité or). Sachez que si rien n’est mentionné c’est que la gélatine est à environ 200 bloom.

Utilisation :

Les feuilles de gélatine doivent être réhydratées dans un grand volume d’eau froide pendant 10 à 15 minutes. Il faut ensuite bien les égoutter.

La gélatine en poudre est également réhydratée, mais dans un volume bien précis d’eau : comptez 6 fois le poids de la gélatine en eau. Pour 2 g de gélatine en poudre il vous faudra donc 12 g d’eau pour la réhydrater. Vous obtiendrez ce qu’on appelle la masse gélatine, une sorte de bloc de gélatine qu’il faudra ensuite faire fondre.

La gélatine en poudre à le grand avantage d’avoir toujours la même réhydratation et évite un excès d’eau dans vos préparations (si vous avez mal égoutté votre gélatine par exemple). Je trouve que c’est la plus précise et la plus pratique à utiliser.

De manière général la gélatine est utilisée pour les mousses des entremets et les glaçages.

L’agar-agar :

Tout savoir sur les gélifiants utilisés en pâtisserie

Originie :

L’agar-agar est un gélifiant végétal obtenu à partir d’une algue rouge d’origine asiatique. Attention son pouvoir gélifiant est extrêmement puissant.

On la trouve le plus sauvant au rayon bio ou cuisine du monde (dans la partie asiatique).

Utilisation :

La première chose à savoir est que l’agar-agar ne supporte pas la congélation, votre préparation rendra beaucoup d’eau à la décongélation. N’essayez donc pas de remplacer de la gélatine dans une mousse que vous devez faire prendre au congélateur.

L’agar-agar doit être cuite au moins 30 secondes dans une préparation bouillante pour que son pouvoir gélifiant soit activé.

A la question peut-on remplacer de la gélatine par de l’agar-agar ? La réponse est oui sauf dans un gâteau qui doit passer au congélateur, ce qui est un soucis puisque la plupart des entremets sont figés au congélateur pour pouvoir ensuite être glacé.

La pectine :

Origine :

La pectine est issue des pépins de fruits et des peaux des agrumes, c’est donc tout comme l’agar-agar un gélifiant végétal.

Il existe une multitude de pectines (NH nappage, X58, jaune, etc). Certaines sont réversibles, comme la NH nappage, c’est à dire que vous pouvez les faire fondre et prendre autant de fois que vous le souhaitez. Mais d’autres ne le sont pas, une fois prise en gel vous ne pourrez plus faire fondre votre préparation, c’est le cas de la pectine jaune qui est utilisé pour les pâtes de fruits par exemple.

Personnellement je n’utilise que de la pectine NH nappage dans mes recettes. C’est pour moi un ingrédient essentiel quand on souhaite se perfectionner en pâtisserie.

Utilisation :

La pectine doit être cuite 30 secondes dans une préparation bouillante. L’idéal est de la mélanger avec du sucre et de ne l’incorporer que quand votre liquide est déjà chaud (au moins 40°C) pour éviter la formation de grumeaux.

Pour que la gélification fonctionne correctement, la pectine à besoin d’un environnement acide, c’est pourquoi elle est principalement utilisé dans les confitures et gelées de fruits, mais aussi certains nappages.

Pas toujours facile à trouver, la pectine NH nappage peut-être remplacée par du Vitpris (ou Priz), un gélifiant pour confiture que l’on trouve en supermarché. Cependant la dose de pectine n’est pas la même, comptez 4 fois plus de Vitpris que de pectine NH.

Je vous recommande d’investir dans de la pectine NH nappage. 1 kg coûte environ 50 €, ce qui semble beaucoup et assez cher, mais elle ne se périme pas tant que vous la conservez à l’abris de l’humidité.

Au final j’utilise quoi comme gélifiant ?

Ce qu’il faut retenir c’est que la gélatine est principalement utilisée pour les mousse et les glaçages. La préparation devient ferme mais pas compacte.

L’agar-agar peut-être utilisé pour les mousses, à condition de les faire prendre au réfrigérateur (et non pas au congélateur), mais aussi les confitures. Attention au dosage car on obtient vite quelque chose de trop gélifié et peu agréable en bouche.

Pour finir, la pectine (NH nappage dans mon cas) est utilisée pour certains nappages, mais principalement pour les confitures et les gelées de fruits. J’utilise exclusivement de la pectine pour mes inserts de fruits, car la texture obtenue grâce à elle permet d’avoir une gelée très ferme mais qui fond en bouche (contrairement à l’agar-agar ou à la gélatine).

 

Tout savoir sur les gélifiants utilisés en pâtisserie

12 réponses à “Les gélifiants et leur utilisation (gélatine, pectine, agar-agar)

    1. En fait il n’y a pas de quantité précise. Ça dépend de ce que l’on souhaite réaliser (une mousse, une gelée, une confiture, etc). Sachant que l’acidité du liquide influe aussi sur la quantité de gélifiant nécessaire.
      De la même manière, gélifier du jus de citron ne demandera pas la même dose de gélifiant qu’une purée de fruits épaisse (type abricot ou mangue).
      L’idéal reste de suivre une recette 🙂

  1. Merci mille fois pour ce dossier complet qui a bien clarifié mes connaissances .
    J’avais hésité à acheter la Pectine NH , vu son prix mais puisque qu’elle se conserve , je vais investir pour avoir les 3 produits à disposition .
    Vraiment merci pour votre générosité !

  2. Merci pour votre article que je vais imprimer.
    Vos informations claires et précises sont à l image de votre blog : la classe!!!!!
    C est un réel plaisir à chaque fois, de découvrir vos reçettes. Elles donnent envie de les réaliser et je m y applique avec un grand bonheur.
    Merci pour votre générosité

  3. Votre publication serait parfaite si vous indiquiez justement les quantités de gélifiant en fonction de la masse à gélifier pour une mousse une gelée une confiture etc…… Bon je reconnais c’est un gros travail surtout comme vous le précisez fort justement certain fruits très acides requiert des doses différente. Merci pour cette publication.

  4. très intéressant ce dossier et complet merciiii beaucoup cela m aidera dans mes prochaines pâtisseries
    serait il possible quand vous le pourrez de faire pareil pour les additifs à mettre ds les glaces et sorbets maison car les miens que je fais en turbine sont super moelleux si on les mangent de suite mais hyper dur après passage au congélateur
    en vous remerciant

    1. Merci 🙂
      En fait je n’utilise pas d’additifs dans mes glaces et sorbets. Si tu veux une astuce, il faut les placer 45 minutes avant de les consommer au réfrigérateur, comme ça la glace ne fond pas mais remonte un peu en température et est donc moins dur.

      1. merciiiii mais cc est vrai que quand tu as une envie subite de glace c est pas évident de penser à la mettre au frigo 45 mn avant mais bon je fais des test avec glucose / staab2000 et parcours le web a la recherche d astuce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.