Le brunch du Royal Monceau, Paris

Par Maxime
Les pâtisseries de Pierre Hermé au brunch du Royal Monceau Paris

Après celui du Meurice, le brunch du Royal Monceau est le deuxième que je teste dans un palace Parisien. Je suis ressorti enchanté, notamment par la qualité du buffet salé qui dépasse de loin tout ce que j’ai pu voir jusqu’ici.

Côté sucré, c’est la maison Pierre Hermé qui signe le buffet de desserts mais également de viennoiseries, détails qui a son importance !

Les formules du samedi et du dimanche ne sont pas tout à fait les mêmes. Le dimanche, vous profiterez d’un buffet plus richement fourni (les makis et sushis sont par exemple une exclusivité du dimanche) et le buffet de pâtisseries de Pierre Hermé se trouvera au niveau du bar de l’hôtel qui se situe juste à côté.

Le samedi l’intégralité du buffet (pâtisseries comprises donc) se trouve au même endroit. La qualité proposée est exactement la même, il y a simplement un peu moins de choix. Ceci dit, même le samedi je pense qu’il est impossible de goûter à tout !

Le prix est de 136€ le dimanche et 94€ le samedi, une différence notable qui vous aidera sans doute à faire votre choix si ce brunch vous intéresse.

 

Le buffet de pains au brunch du Royal Monceau, Paris


L’offre du brunch :

Le buffet de pains et viennoiseries :

Le choix de pains est vaste, et si comme moi vous êtes perdu, n’hésitez pas à demander de l’aide au personnel présent pour vous aider dans votre choix.
Les viennoiseries de Pierre Hermé sont quant à elles d’un niveau incroyable. Lors de mon passage j’ai pu y goûter la brioche bostock au chocolat, et même si j’adore le croissant Ispahan, cette brioche dépasse de loin toutes les viennoiseries que j’ai pu goûter jusqu’ici. Moelleuse, croustillante, fondante et chocolatée à la fois, elle volerait la vedette à bien des pâtisseries.

 

Les viennoiseries de Pierre Hermé au brunch du Royal Monceau, Paris

Le buffet salé :

Le buffet salé est très vaste, cela va de la charcuterie au fromage, en passant par des salades, des fruits de mer, mais également des plats chauds, des pâtes cuites à la demande et même un petit burger à composer soi-même (plutôt destiné aux enfants, mais rien ne vous empêche d’en prendre un).
J’ai été extrêmement surpris par la variété proposée, limite frustré de ne pas pouvoir tout goûter !

Si javais beaucoup apprécié le brunch du Meurice, le buffet salé du Royal Monceau est nettement au-dessus, notamment en terme de variété le dimanche.

 

Le buffet salé du brunch du Royal Monceau Paris

Le plat au choix :

Vous avez également la possibilité de commander un plat chaud autour de l’œuf. Il y a les classiques omelettes et œufs brouillés, mais aussi des plats plus travaillés comme l’œuf parfait aux épinards et champignon que j’avais choisi ce jour là.

Le plat minute autour de l’œuf n’est pas une obligation, vous pouvez tout à fait faire l’impasse pour profiter d’avantage du buffet si vous le désirez.

 

Le brunch du Royal Monceau, Paris

Le buffet de pâtisseries de Pierre Hermé :

Avant tout, j’anticipe ceux et celles qui pourraient être tentés de se dire : pourquoi aller déguster des pâtisseries à ce prix-là dans un palace quand elles sont disponibles dans les boutiques de la maison Pierre Hermé ?
Tout simplement pour le cadre, le service, mais également parce que ce brunch n’est pas composé que de ça, le buffet salé est à lui seul une excellente raison de tenter l’expérience. Ensuite parce que les pâtisseries proposées changent souvent chez Pierre Hermé, et ce qui est disponible au buffet de ce brunch n’est pas forcément se que vous trouverez au même moment dans ses boutiques parisiennes.

Le buffet est composé de plusieurs pâtisseries en petit format ce qui permet d’en goûter plusieurs et de multiplier ainsi les expériences gustatives. Comme pour le reste du brunch, tout est à volonté, personne ne viendra donc vous dire que vous ne pouvez pas manger 5 tartelettes infiniment vanille si le cœur vous en dit (bon courage cela dit !)

Le dimanche où je m’y suis rendu, 5 petites pâtisseries étaient proposées, en plus de plusieurs mousses au chocolat, de salade de fruits et autres gourmandises ! Je ne vous en dis pas plus, ce serait gâcher la surprise !

 

Les pâtisseries de Pierre Hermé au brunch du Royal Monceau Paris

J’ai pris 3 iconiques de la maison Pierre Hermé, à savoir l’Ispahan, la tartelette infiniment vanille et le plaisir sucré.

L’ispahan est composé d’un biscuit macaron, d’un crème aux pétales de roses, de framboises et de litchis frais. C’est la seconde fois que je déguste cette pâtisserie et cela reste toujours aussi magique ! Les saveurs s’accordent à la perfection, le tout dans une légèreté absolu.

Vient ensuite la tartelette infiniment vanille. D’une simplicité qui frôle également la perfection, encore une fois un parfait jeu de textures entre le fond de tartelette, la mousse, la ganache et le biscuit… tout est à la vanille et procure une sensation incroyable en bouche, pour peu que vous aimiez la vanille.

Pour terminer, le plaisirs sucré est composé d’un biscuit dacquoise aux noisettes croquantes, d’un praliné feuilleté, de fines feuilles de chocolat au lait, d’une ganache et d’une chantilly au chocolat au lait. Je me répète encore, mais le jeu de texture est tout simplement parfait.
Côté saveurs c’est bien plus classique, la noisette et le chocolat au lait se marient à merveille mais on est moins dans la découverte.


Le mot de la fin :

La salle du restaurant La cuisine où se déroule le brunch est très vaste, vous ne serez donc pas collés à la table voisine, mais également un peu bruyante à mon goût (et c’est bien là la seule critique que je ferai).

La clientèle est très familiale, n’ayez donc pas peur de ne pas être à l’aise ou de ne pas être dans votre environnement si c’est la première fois que vous mettez les pieds dans un palace.
Le prix est bien entendu un frein, mais cela fait un très beau cadeau à offrir ou à s’offrir pour un événement particulier comme un anniversaire.

Prenez également le temps d’apprécier ce moment, servez-vous, resservez-vous, goûtez tout ce qui vous intéresse ! J’ai vu trop de tables manger rapidement puis partir au bout d’une heure. A quoi bon remplir son assiette une seule fois à ras bord ? Tout est à volonté et ne disparaîtra qu’à 15h30.

Je n’en dirai pas plus afin de vous laisser la magie de la découverte, mais sachez que c’était pour moi un moment incroyable dont je me souviendrai longtemps.

 

Brunch du Royal Monceau, Paris.
Le samedi de 12h30 à 15h30 (94€ par personne)
Le dimanche de 12h00 à 15h30 (136€ par personne)
Cartes et réservations

5 Commentaires

VOUS AIMEREZ AUSSI

5 Commentaires

Bozu 25 janvier 2019 - 11:02

Magique, un instant suspendu …
Merci pour ce beau reportage, tu nous donnes envie et c’est le but !
Juste … pas de détaille sur tes desserts !
Belle découverte, Merci

Répondre
Maxime 25 janvier 2019 - 11:10

Merci !
Je ne voulais pas trop en dévoiler, mais je vais parler de ceux présent sur les photos alors 🙂

Répondre
kha-ci 29 janvier 2019 - 20:39

Hello,

Merci pour ce post, j’y vais la semaine prochaine. Tous les autres billets datent, le tiens est le plus récent.

Merci de prtager 😉

Répondre
Maxime 29 janvier 2019 - 23:12

J’espère que tu apprécieras ce moment autant que moi 🙂

Répondre
Bozu 22 février 2019 - 11:28

Merci Maxime, pour ces explications …
Je vais rarement sur Paris, une fois ou deux par an, et c’est en visite, donc pas facile de s’échapper pour faire une dégustation !
Cela me permet d’imaginer …

Répondre

Laisser un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.